Conseil Portuaire du 10 octobre

Conseil Portuaire du 10 octobre 2017

 

Ce conseil Portuaire doit émettre un avis sur la proposition de révision tarifaire en vue de l’élaboration du budget du port de 2018. Son avis doit être transmis au Conseil d’Administration du Port en même temps que le projet de budget.

Les différentes étapes de l’élaboration du projet vous ont été rapportées dans les comptes rendus des travaux du CLUPP.

Les points soumis au vote sont :

  • Tarif 2018 calculés en fonction de la surface du navire selon le mode suivant :

Superficie = Longueur hors tout X largeur (arrondie à l’unité inférieure).

Bateaux de surface < 10 m² Minimum de 950 € TTC

Bateaux de surface > 10 m² Redevance= S X 72,224 + fixe de 400 € (TTC)

Application d’un coefficient de pondération de 10% pour les multicoques

Application des réductions spécifiques suivant contrats (Navires Ras de Quai, musée maritime…)

Lissage des variations en plus ou en moins sur 5 ans

  • Augmentation de 1% de l’ensemble des tarifs portuaires pour 2018

 

Remarques : Le calcul des coefficients ayant été réalisé à Chiffre d’Affaire constant, l’équilibre du budget n’est pas modifié.

Le but poursuivi est la recherche d’une continuité tarifaire qui évite tout effet de seuil, ainsi qu’une meilleure équité financière.

Ce type de calcul est déjà appliqué dans de nombreux ports méditerranéens ainsi qu’étrangers.

Le Directeur du port relate, avec illustrations chiffrées, le déroulement des travaux du CLUPP aux autres membres du Conseil Portuaire.

Nous faisons remarquer que l’arrondi de la surface au m² inférieur introduit un nouvel effet de seuil, et qu’il serait préférable de pendre le résultat brut du calcul de la surface en abaissant la part fixe à 350 €.

Résultats :

Avec la remarque précédente, le point 1 est approuvé à l’unanimité moins une abstention.

Le point 2 est désapprouvé par la majorité du Conseil. Les conseillers présents préfèreraient une augmentation de 0,75%.

Divers : des places de parking dépose minute seront réservées aux plaisanciers en ville.

Le port à sec de Chef de baie pourrait être mis en service en juin prochain.

Les désordres constatés ponton 39 sont traités par le Maître de Port Principal.