C’est fini .

En liquidation judiciaire, le chantier Ocqueteau cesse ses activités

 
Christian Monier au volant de l'Ocqueteau Abaco 650

C’est une triste nouvelle qui tombe en cette mi-novembre ;  le chantier Ocqueteau a été placé en liquidation judiciaire sans maintien d’activité. Une décision du tribunal de commerce de La Rochelle. Ce sont ainsi 38 salariés qui se retrouvent sur le carreau et un coup dur pour Christian Monier et sa femme, qui avaient misé gros lors de la reprise du chantier en 2013.

Les repreneurs éventuels ne se sont pas vraiment bousculés au portillon depuis la mise en redressement judiciaire il y a 2 mois, d’autant que la structure juridique un peu particulière de l’entreprise ne rendait pas la reprise facile.

La fin d’une histoire

Rappelons que la société oléronaise  avait été fondée en 1948 par Guy Ocqueteau,  charpentier de marine de son état. Passé un temps sous le giron de Jeanneau, Ocqueteau avait retrouvé son indépendance en 1996. Le chantier s’est rapidement taillé un nom dans le paysage nautique français avec ses timoniers abordables et populaires. Christian Monier a su moderniser l’image de la marque en rajeunissant les gammes Abaco et Ostrea mais malheureusement cela n’aura pas suffi.

Partenaire indéfectible de nos comparatifs moteurs et de nos essais de bateaux dans le sud de la France, Christian Monier n’aura pas ménagé ses efforts pour faire connaître ses bateaux. Nous lui souhaitons ainsi qu’a l’ensemble des salariés des vents plus favorables pour la suite.