On compte sur nous…..!

La Rochelle : une webcam pour compter les bateaux dans le chenal

La Rochelle : une webcam pour compter les bateaux dans le chenal
Survol de la pointe de Gatseau, au sud d’Oléron, pour un comptage d’embarcations, en août

Michel Bernard / La Rochelle université / Agence française pour la biodiversité

La caméra est testée pour le comptage par l’université de La Rochelle, en partenariat avec le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis.

Depuis octobre, sur la toiture d’un bâtiment du port de plaisance de La Rochelle, une webcam enregistre les mouvements des bateaux naviguant dans le chenal d’accès. Quoi de plus commun aujourd’hui direz-vous, qu’une caméra braquée sur un décor pour en restituer les pulsations en temps réel sur Internet ? Les plus beaux panoramas se révèlent sur la toile, les tempêtes s’y déchaînent, les niveaux d’enneigement s’y confirment…

Rien de tel aux Minimes. La webcam à la vocation scientifique de répondre à l’objectif que le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis et l’université de La Rochelle poursuivent. Depuis trois ans, le partenariat noué entre les deux institutions publiques vise à préciser les pratiques de loisirs nautiques. On parle de comptages, de cartes, d’identification, de caractérisation d’une réalité à l’expression particulièrement dense en Charente-Maritime, du travail de fourmi des informaticiens du laboratoire L3I et des géographes du laboratoire littoral, environnement et sociétés. Les uns et les autres recherchent actuellement le bon outil et la bonne méthode pour dénombrer. Mieux connaître le littoral et les pertuis, les pratiques qui s’y développent, pour mieux protéger aussi ces espaces fragiles. Des survols aériens ont aussi été opérés, notamment au-dessus des secteurs de mouillage de bateaux dans l’île d’Oléron.

Sud-Ouest Ph.Baroux