Parlons sécurité

Sortir/Entrer aux MINIMES en évitant de passer entre le remorqueur et le cargo:

Vous avez accès aux mouvements prévus des navires de fort tonnage par le site des pilotes du port:

lrpilots.com

Dans le bandeau du haut: Tableau des mouvements

avec les petits boutons en haut à droite décochez les navires attendus et les navires au port, il ne vous reste que les entrées sorties.

Magique!

Trouver facilement les AVURNAV concernant votre navigation:

Vous rendre sur

https://www.premar-atlantique.gouv.fr

Bandeau du haut: infos nautiques

Dans le menu: Avis Urgents Aux Navigateurs

Et vous avez accès à une carte interactive qui vous permet de choisir les avis concernant votre zone de navigation.

Magique!

Cette carte est également accessible par le site du port, mais le reste du site de la préfecture maritime est très instructif en particulier les communiqués qui évitent de se faire raconter des sornettes par certains journalistes ou autres affabulateurs.

 

Il faut instaurer un permis voile, c’est le SNOSAN qui le prouve.

Je cite:

Qu’est-ce que le SNOSAN ?

« Le Système National d’Observation de la Sécurité des Activités Nautiques (SNOSAN) est un observatoire interministériel qui répond à la volonté de mieux connaître les caractéristiques des accidents relatifs à la plaisance et aux activités nautiques récréatives et sportives en eaux françaises.

Il est né de la conclusion d’un protocole d’accord interministériel le 2 juillet 2015 associant :

  • Le Ministère chargé de la mer ;
  • Le Ministère chargé des sports ;
  • Le Ministère de l’Intérieur ;
  • L’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques (ENVSN) ;
  • La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM).

Rappelons que le sauvetage en mer a été déclaré « Grande cause nationale » en 2017.

Le SNOSAN s’appuie sur les données provenant:

  • de l’ensemble des centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) métropolitains et ultramarins;
  • des opérations SNSM pour lesquelles les CROSS n’ont pas été avisés. A terme, il pourra s’appuyer sur les données issues des SDIS. »

SDIS= service départemental d’incendie et de secours

Autrement dit le SNOSAN étudie exclusivement l’accidentologie de l’usage de loisir de la mer, cela peut paraître limitatif mais ce site est très riche et très puissant en dépit de quelques petites imperfections.

Site snosan.fr

Bandeau du haut: Accidentologie en direct:

A la date de parution de l’article on peut lire:

Plaisance à voile 1042

Plaisance à moteur 1237  Pas de chance pour les tenants du permis voile.

Promenez vous dans cette page, c’est instructif de savoir que la moitié des interventions ont pour origine des « avaries du système de propulsion »

Parlons de choses sérieuses et allons voire l’onglet cartographie.

Ce ne sont que des données CROSS mais nous avons tendance à les prendre au sérieux!

D’abord changeons la date départ pour avoir une année glissante

On zoome à fond pour avoir une donnée planétaire: 12626 interventions des CROSS Français dans le monde (A la date de parution de l’article)

Après on peut jouer sur les filtres à gauche, par exemple

on ne garde que plaisance et loisir 7554

on ne garde que les gens qui naviguent au delà de 2 miles 1675

on ne garde que la voile seule 828 soit 6,6 % des interventions CROSS

La dedans vous pouvez aussi supprimer les fausses alertes et les personnes tirées d’affaire elles même ( ça c’est plus difficile) et il ne restera plus grand chose.

Entraînez vous à manipuler ces filtres, nous en reparlerons l’hiver prochain.

APLR JJ Coudray – Tous droits réservés