Réunion CLUPP du 3 décembre

Réunion du Comité Local des Usagers Permanents du Port (CLUPP)

 

Le 3 décembre 2019 à la Capitainerie

Ordre du jour :
–       Nouvel organigramme du port de plaisance
–       Définition des responsabilités lors d’un grutage
–       Information budget (Taxe de séjour)
–       Problème d’accès au Bout Blanc
–       Point sur la mise en service du restaurant, des sanitaires, du Bout Blanc
–       Questions diverses : Destination de la Caméra en sortie du port ? les photos du site du port sont-elles libres de droit ?  Autres….

 

Usagers présents : JJ Coudray, J Piveteau, A Garcia, B Jenner , F Thibaut

Usagers excusés : F Bertout,

Régie du port : B Moquay, P Bernier,

Régie du port excusé : C Marbach

Avertissement : Ne voyez dans cette présentation aucune hiérarchisation des activités, des problèmes, des postes, elle ne reflète qu’à chaud un échange vif, fructueux et sans doute incomplet.

–  Nouvel organigramme du port de plaisance : Sa présentation sera prochainement finalisée et publiée y compris sur le site du port. La nouvelle organisation résulte d’un audit de management qui a conclu à un défaut d’anticipation et à un manque de distanciation par rapport au quotidien de même qu’un manque d’expérience de management des équipes, d’où la recherche de compétences extérieures.

Quelques informations :

Maître de port principal X Vanheke : gestion du plan d’eau, animation des équipes, correspondant pour tous les problèmes individuels.

Maître de port principal P Bernier : Prospective, manifestations extérieures, manifestations locales, navires d’exception, sureté, correspondant des associations.

JM Georget : Assiste P Bernier mais a dû reprendre du service technique provisoirement suite au départ de F Demangeot.

P Rouget (communication) en arrêt maladie doit reprendre le travail prochainement. Il est rattaché au directeur.

 

Les salons nautiques et techniques ont plusieurs objectifs selon les cas :

. Recherche d’innovations technique permettant éventuellement de modifier les cahiers des charges.

. Recherche de fournisseurs éventuels.

. Echanges avec d’autres port ou organisations.

. Contact avec des clients éventuels, il y a eu des inscriptions en liste d’attente. La situation et les compétences de La Rochelle en font un lieu d’escale idéal pour les navires en transhumance pour le sud. La démarche est positive.

. Les Stands sont souvent partagés avec d’autres ports (Compagnie des Ports du Morbihan)

. Promotion touristique (Cf Taxe de séjour)

–  Définition des responsabilités lors d’un grutage : Le Règlement particulier de Police Portuaire (Sur le site du port) précise (Art 30) : « En raison de la prise au vent que représente le bateau maté, l’usager devra prendre toutes les précautions utiles pour préserver la stabilité du bateau à terre dont il est le gardien » et (Art 32) : «  .. En cas de manutention pour mise à la terre, la prise en charge par le gestionnaire, commence après le placement des sangles dont la position est indiquée par le client, jusqu’à la mise en place sur le ber.

En cas de mise à l’eau, la prise en charge commence dès la saisie du bateau dans les sangles sur le ber et se termine dès que le bateau flotte dans la darse. »

A retenir : Le gardien du navire (Propriétaire, locataire, entreprise intervenante) est responsable du navire à terre, y compris par grand vent, sauf défaillance du ber par exemple.

Les représentants des usagers demandent que des blocs de béton soient mis à la disposition des usagers en cas d’alerte météo. La Régie n’est pas contre mais dispose de peu de ces blocs.

Le port est d’accord pour chiffrer le coût d’installation de longrines scellées destinées à l’amarrage des bateaux à terre, dans la partie centrale de l’aire de carénage où les bateaux sont perpendiculaires aux vents forts dominants.

–  Information budget (Taxe de séjour) : Elle a été transférée à la Communauté d’Agglomération, elle est forfaitaire et c’est le port qui est taxé sur des bases imposées par la CDA et dont le port n’a pas été informé du détail des calculs. Elle est répercutée au budget général et donc payé par tous. Sa répercussion aux seuls visiteurs (16 000 nuits) engendrerait une augmentation des tarifs de passage qui nous mettrait hors-jeu.

C’est donc une Taxe de séjour » sans séjour c’est-à-dire une Taxe de plus sur la plaisance.

Elle est normalement collectée au bénéfice du budget de promotion du tourisme et à ce titre l’ensemble des représentants des usagers s’insurgent contre le fait q ‘en dépit de l’atout touristique essentiel du port et des activités nautiques, de l’activité de promotion de la Régie, cette dernière ne bénéficie d’aucune subvention au titre de cette promotion.

–  Problème d’accès au Bout Blanc : Le contrôle d’accès est souvent en panne, le passage des véhicules en chenille permet l’entrée d’indésirable, la présence de loueurs accentue le phénomène en période sensible, des excès ont été constatés : Location de camping-cars non autorisées sur le site, proposés sur RBN’B !

La procédure d’enlèvement dure au minimum 3 mois mais nécessite souvent le double.

Des représentants des usagers demandent l’installation de double barrière, le port met en avant le ralentissement de la circulation. Le port propose une consultation des usagers sur le sujet.

Suite à la mise en service de l’ « autoroute à vélo » sur l’avenue, les représentants demandent la fermeture de la piste cyclable passant le long des quais ; le port propose un meilleur balisage.

La ville ayant demandé à la Régie (sur son budget) de revoir la circulation et le stationnement sur l’aire de la rotonde face à la sortie du Bout Blanc, l’ensemble sera réétudié et reconstruit de façon à garder quelques arbres, organiser un stationnement à la périphérie et séparer les accès.

– Point sur la mise en service du restaurant, des sanitaires, du Bout Blanc : La Régie a fait écarter le projets proposants une utilisation outrancière du site, elle est autorisée à abonder à l’investissement des postulants à concurrence de 200 000 €. Les bénéficiaires (des professionnels d’expérience) sont désignés et les commerces seront ouvert toute l’année.

Il y a 3 Lots :

Restaurant bar, AOT de 20 ans, Ouverture espérée juin 2020,

Epicerie et laverie, AOT de 10 ans ouverture espérée avril 2020

-Camera en sortie de port : Posée à l’initiative du PNM pour participer à une étude de l’Université sur les activités de loisirs (Nous suivons le projet dans le cadre du PNM) Certains y voient un début de contrôle, le port en espère des statistiques fiables sur l’activité réelle de la plaisance souvent minimisée.

Elle ne permet pas une identification du navire.

D’autre cameras vers la plage permettrons de constater l’état de la mer.

Photos issues de la webcam du port : Elles sont libres de droit.

 

JJ Coudray

 

20191203CLUPPPort