Tous à bord , ou presque .

Déconfinement en Nouvelle-Aquitaine : la navigation à nouveau autorisée à partir du 11 mai

Déconfinement en Nouvelle-Aquitaine : la navigation à nouveau autorisée à partir du 11 mai
Navigation et cours de voiles à nouveau autorisés lundi 11 mai.© Crédit photo : Couillaud Pascal © /
Par Philippe Baroux

Le préfet maritime de l’Atlantique confirme ce jeudi en fin de journée que la pratique des activités nautiques en mer sera à nouveau possible dès le lundi 11 mai.

Conséquence directe des déclarations du Premier ministre sur l’organisation du déconfinement, le Préfet maritime de l’Atlantique dont la compétence s’étend sur toute la façade du golfe de Gascogne et donc à l’ensemble des départements côtiers de la Nouvelle-Aquitaine, confirme ce jeudi que la pratique des activités nautiques en mer sera de nouveau possible à compter de lundi 11 mai.

Bonne nouvelle pour les marins et les habitants des secteurs situés à moins de 100 kilomètres d’un port. Si la durée de navigation ne semble pas devoir être limitée pour l’heure, la distance qu’il sera possible de parcourir en mer, elle, le sera. Les plaisanciers ne pourront pas naviguer à plus de 100 kilomètres de leur domicile – et non à plus de 100 kilomètres d’un port. Il sera possible d’embarquer un équipage dans la limite réglementaire prévue par la catégorie du navire, mais jamais plus de dix personnes.

Les écoles de voiles seront elles aussi autorisées à dispenser des cours à partir de lundi 11 mai. Mais en organisant les élèves par groupes de dix, ainsi qu’une distance d’un mètre entre chaque élève et de dix mètres entre chaque groupe lors des opérations de mises à l’eau au départ des cales. Les ports de plaisances vont devoir intervenir pour faciliter la mises en oeuvre de ces dispositions, en augmentant, quand cela sera possible, les sites de mise à l’eau.

Encore quelques inconnues

Très attendu, ce dispositif résulte de la forte mobilisation ces dernières semaines des fédérations des sports nautiques, des ports de plaisance, et des élus du littoral. Pour autant, toutes les inconnues ne sont pas levées. Quid des entreprises exploitant des navires à passagers ou de celle assurant des missions de transport en commun sur l’eau, comme les navires passeurs du port de La Rochelle ?

Il est à noter que la direction des territoires et de la mer de la Charente-Maritime signale que pour les zones de mouillage, les actes préparatoires à la navigation (pose de corps mots, sortie d’hivernage des bateaux) sont, à titre dérogatoire aux mesures de confinement en vigueur jusqu’à lundi prochain, autorisées pour les plaisanciers pendant les trois jours de grandes marées, de vendredi 8 et samedi 9 mai. Cette dérogation ne permet pas à un plaisancier distant de plus de 100 kilomètres de venir exprès dans le port pour mettre son navire de plaisance au mouillage. Par ailleurs, les propriétaires devront être en mesure de justifier de leur situation, en produisant en cas de contrôle leur autorisation d’occupation temporaire (AOT).

Port de La Rochelle :

Conditions de réouverture de la navigation de plaisance

publié le 08 mai 2020

Une première étape dans le déconfinement

En attendant d’autres précisions ou décisions éventuelles de la Préfecture Maritime de l’Atlantique, voici ce qu’aujourd’hui, nous pouvons vous dire sur les conditions de réouverture de la navigation  :

 

A compter du lundi 11 mai, et jusqu’au au dimanche 1er juin 2020 inclus :

  1. La navigation de plaisance est autorisée.
  2. L’escale dans un port ou le mouillage des navires de plaisance (français ou étranger) sont limités à une distance maximum de 54 milles marins (environ 100 km) de leur port d’attache.
  3. Le débarquement de passagers à terre, doit respecter les mesures terrestres (notamment la règle des 100 km depuis le domicile), hors cas d’urgence avérée.
  4. Les navires de plaisance ne sont pas autorisés à embarquer plus de 10 passagers.
  5. L’entrée dans les eaux territoriales françaises d’un navire de plaisance battant pavillon étranger en provenance d’un port « hors espace Schengen » est interdite.
  6. Le capitaine d’un navire de plaisance en provenance d’un port étranger doit, lors de son entrée dans la mer territoriale française, déclarer sa situation sanitaire au sémaphore de la marine nationale le plus proche.
  7. Pour des mesures d’ordre sanitaire, l’organisation des manifestations nautiques en mer est interdite.

 

En raison d’un très grands nombre d’appels à la capitainerie du port (et donc d’attente), nous vous remercions de privilégier Internet pour tout renseignement sur la reprise de la navigation.

Sources officielles (sites Web et réseaux sociaux) :

La Préfecture Maritime de l’Atlantique :  www.premar-atlantique.gouv.fr/

La Préfecture de Charente Maritime : www.charente-maritime.gouv.fr/