Un bateau de la SNSM chavire aux Sables-d’Olonne en Vendée : trois morts

SABLES D’OLONNE. OPÉRATION DE SAUVETAGE DU CHALUTIER CARRERA ET DU CANOT TOUS TEMPS DE LA SNSM (SOCIÉTÉ NATIONALE DE SAUVETAGE EN MER) SNS 061 JACK MORISSEAU.

Sables d’Olonne. Opération de sauvetage du chalutier Carrera et du Canot Tous Temps de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) SNS 061 Jack Morisseau.
7 juin 2019

 

Le vendredi 7 juin 2019, à 11H14, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage d’Etel est alerté par le CROSS Gris-Nez du déclenchement d’une balise de détresse 406 MHZ à environ 0.8 nautiques (environ 1.5 kilomètres) du port des Sables d’Olonne.

Simultanément, le CROSS reçoit l’appel de la SNS 061 Jack Morisseau des Sables d’Olonne en cours d’appareillage. La station SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) des Sables d’Olonne a en effet été préalablement contactée par le navire de pêche Carrera ayant l’intention de rentrer au port dans de très mauvaises conditions météorologiques. La station SNSM a alors décidé de faire appareiller son canot tout temps (CTT) avec 7 équipiers à bord.

L’analyse de l’alerte reçue au CROSS Gris-Nez confirme que la balise appartient au navire de pêche Carrera, d’une longueur de 11,50 et basé aux Sables d’Olonne.

Compte-tenu de ces éléments, le CROSS Etel confirme la nécessité d’investiguer la zone et engage en parallèle l’hélicoptère Dragon 17 de la Sécurité civile.

A 11h36, un témoin à terre signale le chavirement du canot tous temps SNS 061 Jack Morisseau, puis son échouement sur la côte.

Dès connaissance de cette information, le CROSS Etel diffuse immédiatement un message « Mayday relay » et engage un important dispositif aéromaritime, constitué de 3 hélicoptères : Ecureuil de la Gendarmerie nationale basé à Saint-Nazaire, Dragon 17 de la Sécurité civile basée à La Rochelle, Caracal de l’Armée de l’air basé à Cazaux avec une équipe médicale à son bord.

Les pompiers du Service Départemental d’Incendie et de Secours (85) concentrent leur action sur le secours des membres d’équipage du Canot Tout Temps.

Les différents survols réalisés permettent à 12h27 la localisation de débris en surface, dont un radeau de survie vide.

Les conditions météorologiques sont très difficiles sur zone : vent de sud-ouest 41 nœuds (75 km/h), mer 5 (forte, 2,50 m à 4 m).

Les opérations de secours se poursuivent.

Trois sauveteurs morts dans le naufrage d’une vedette SNSM

Le canot tout temps de la SNSM Patron Jack Morisseau s’est retourné au large des Sables-d’Olonne alors qu’il portait secours au chalutier Carrera (moins de 12 mètres), immatriculé à Oléron, en fin de matinée le vendredi 7 juin.

Sept sauveteurs étaient à bord. Quatre ont pu regagner la rive et trois – le capitaine, le mécano et un matelot – sont décédés. Pris dans la tempête Miguel, le canot de la SNSM s’est retourné avec la houle au large de la plage de Tanchet, peu après 11 h 30, alors qu’il partait porter secours au chalutier en difficulté et dont la balise de détresse avait été activée 20 minutes auparavant à l’approche du chenal, à environ 0,8 mille du port.

Le vendredi en milieu d’après-midi, les secours n’avaient toujours pas localisé l’équipage du chalutier. La préfecture maritime précise que les différents survols réalisés ont permis, à 12 h 27, de localiser des débris en surface dont un radeau de survie vide. José Jouneau, président du comité régional des pêches des Pays de la Loire, précise que le Carrera est le seul bateau des Sables à être sorti le matin du 7, à 5 h. Le patron pêcheur, Tony Guibert, âgé de 59 ans, travaillait le plus souvent seul mais embarquait parfois un équipier.

La préfecture maritime de l’Atlantique indique qu’un « important dispositif maritime et aérien est engagé, dans des conditions météo très difficiles ». Trois hélicoptères ont été déployés, un Dragon 17 de la sécurité civile, un Écureuil de la gendarmerie et un Caracal de l’armée de l’air sachant que la Vendée est placée en vigilance orange vent violent depuis 8 h le vendredi 7 juin avec des rafales à 120 km/h sur la côte.

Le canot tout temps Patron Jack Morisseau, construit en 1986, était devenu l’un des canots de réserve de la SNSM de la Manche et de l’Atlantique depuis l’arrivée de son remplaçant aux Sables-d’Olonne, le Canotier Jacques Joly, en 2016. Mais ce dernier est parti en réparation en début d’année. Avec ce naufrage, les Sables-d’Olonne se retrouvent donc sans vedette de secours.

Au total, 3 350 sauveteurs embarqués bénévoles interviennent jusqu’à 20 milles de la côte à partir des 218 stations de sauvetage de la SNSM.

Un bateau de la SNSM chavire aux Sables-d’Olonne en Vendée : trois morts

  • Un hélicoptère survole la zone.
    Un hélicoptère survole la zone. | Ouest-France
Un bateau de secouristes s’est retourné au large des Sables-d’Olonne, ce vendredi 7 juin, en pleine tempête Miguel. Trois hommes de la SNSM sont décédés.

 Un bateau de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) des Sables-d’Olonne, a chaviré en pleine mer dans la matinée ce vendredi 7 juin. Un naufrage dû aux fortes rafales de vent qui soufflent sur la Vendée, au passage de la tempête Miguel.

Selon les premiers éléments, la navette allait secourir un bateau en difficulté, dont on est à l’heure actuelle sans nouvelle. Le bateau des secours s’est retourné avec la houle au large de la plage de Tanchet. Il y avait sept hommes à bord. Trois sont décédés.

Les pompiers sont sur place. Un hélicoptère survole la zone. Des plongeurs sont également en intervention. Une quarantaine de personnes, inquiètes, sont également près des lieux de l’accident.

Suivez le direct de l’événement

VENDREDI 07 JUIN
13h59
VIDEO. Le préfet Benoît Brocart fait un point sur la situation :

13h59
Le bateau de pêche que la SNSM allait secourir est le Carrera :
Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Premar Atlantique

@premaratlant

[] coordonne actuellement opération de du chalutier CARRERA immatriculé et du JACK MORISSEAU @SauveteursenMer. Important dispositif maritime et aérien engagé dans conditions météo très difficiles. Communiqué à suivre.