Un ministre pour la mer

« Le MARIN »

Le retour d’un véritable ministère pour la mer

Le gouvernement du nouveau Premier ministre Jean Castex, rendu public le lundi 6 juillet, annonce la création d’un véritable ministère de la Mer, attribué à Annick Girardin. Une première, sous cet intitulé, depuis 1988. Le détail exact de son champ de compétence n’était pas encore connu lundi soir, mais la pêche, depuis 2017 au sein du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, pourrait rejoindre Annick Girardin, selon nos informations.

« Avec fierté, j’ai accepté la mission du président de la République et du Premier ministre d’être ministre de la Mer. Avec plus de 11 millions de km² de domaine maritime en France, plus de 391 000 emplois, 10 % de la biodiversité mondiale, les défis à relever sont immenses », a tweeté Annick Girardin, qui était ministre des Outre-Mer depuis 2017, quelques minutes après l’annonce de sa nouvelle nomination.

Depuis Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la mer et de la pêche d’août 2014 à mai 2017, la mer n’apparaissait plus, nominalement, dans les intitulés des portefeuilles ministériels (en dehors des outre-mer).

Depuis 2017, l’économie maritime était notamment partagée entre le ministère de la Transition écologique et solidaire pour les ports, le transport maritime, la préservation de l’environnement marin et la planification maritime, et celui de l’Agriculture, pour la pêche.

« Annick Girardin est une bonne connaisseuse de l’économie maritime. Elle a eu l’occasion de le montrer et j’ai eu personnellement le plaisir de travailler avec elle fréquemment, a réagi auprès du marin le président du Cluster maritime français (CMF), Frédéric Moncany de Saint-Aignan. Le cluster se félicite que la mer entre au gouvernement par la grande porte avec un ministère dédié. »

 

Détail des attributions à venir

 

Reste à savoir quelle sera l’étendue des attributions de la nouvelle ministre de la Mer. Une attribution qui n’avait plus fait l’objet d’un ministère à proprement parler depuis Jacques Mellick, de juin 1988 à mai 1991. Mais c’est surtout Louis Le Pensec qui reste considéré comme « le » ministre de la mer, de mai 1981 à mars 1983, sous François Mitterrand.

Depuis lors, la mer a été attribuée à différents secrétariats d’État, et régulièrement associée à d’autres secteurs, comme le transport maritime, le tourisme ou l’équipement. Elle avait même totalement disparu des attributions ministérielles nominales depuis 2017 et l’élection d’Emmanuel Macron.

Au cours de la dernière décennie, Frédéric Cuvillier, de mai 2012 à août 2014, a incarné l’économie maritime de la manière la plus constante, comme ministre délégué aux Transports et à l’Économie maritime (mai à juin 2012) puis ministre délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche (juin 2012 à avril 2014) et enfin secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche (avril à août 2014).

Par ailleurs, Barbara Pompili succède à Élisabeth Borne au ministère de la Transition écologique. Et Jean-Baptiste Djebbari, jusque-là secrétaire d’État chargé des transports au sein du MTES, devient ministre délégué en charge des transports. La Marine nationale conserve Florence Parly au ministère des Armées. Pour le ministère des Outre-Mer, c’est Sébastien Lecornu qui prend la suite d’Annick Girardin. Nommé secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique en juin 2017, il était devenu ministre chargé des collectivités territoriales en octobre 2018.

Alexandra TURCAT (Le Marin – 7 juillet 2020) (Photo du compte Twitter de Annick Girardin)

Il était temps de retrouver un interlocuteur au niveau gouvernemental. Nous attendons de connaître les attributions de ce ministère.